My body, my story

Depuis de nombreuses années, j’ai commencé un périple dans ma vie. Celui de l’acceptation de moi-même. Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager ce que je ressens par rapport à cela et qui sait vous donner des envies de me rejoindre sur ce chemin.

Tout le monde doit pouvoir s’accepter, qu’importe sa morphologie. Je me rends compte qu’on n’est jamais contente de ce qu’on a : quand on est blonde, on veut être brune, quand on est grande on veut être petite, quand on est ronde on veut être mince, … Alors, c’est sur que l’on peut changer des choses artificiellement, faire une coloration, un régime, mettre des talons. Mais pourquoi pas juste s’aimer tel que l’on est, tel qu’on est à la base ? Je suis d’accord pour dire que c’est très compliqué d’arriver à cela mais c’est possible.

images (1)

Personnellement, je pars du principe que toutes les femmes sont belles ! ( #girlpower ). Et comme le dit notre chère Marylin Monroe :

« A toutes les filles qui se trouvent grosses car elles ne font pas du 34, vous êtes toutes belles, c’est la société qui est moche ».

Dans les années 50, on en était déjà à ce genre de phrases, en 70 ans, cela n’a pas beaucoup évolué, la société est malheureusement toujours aussi moche. Même si grâce à des mouvements tel que celui The Bodypositive, cela change et évolue petite à petit.

Au commencement de mon micro blogging, j’ai découvert les Hastags utilisé sur Instagram dans le mouvement des « curvy girl ». Un des # qui m’a le plus intrigué c’est celui de « bodypositive ».

téléchargementJ’ai alors fait quelques recherches sur ce mouvement créé en 1996 en Amérique par deux femmes, Connie Sobczak et Elisabeth Scott. Suite à des épreuves dans leurs vies respectives, elles décident de créer un mouvement de femmes afin de pouvoir aider les gens à abandonner la haine de leur corps et devenir libre de se concentrer sur leur précieux objectif de vie. Sur leur site https://www.thebodypositive.org/about elles expliquent leur mission comme tel :

« The bodypositive apprend aux gens à se reconnecter à leur sagesse corporelle innée pour qu’ils puissent avoir des soins personnels plus équilibrés et plus joyeux, et une relation avec eux-mêmes guidée par l’amour, le pardon et l’humour »

Elles desservent leurs messages positifs lors de séminaires et de cours en groupe. Avec la recrudescence des réseaux sociaux et l’invention des Hastags, ce mouvement à pris une grande ampleur et est devenu à la portée de tous. On peut voir de plus en plus de bloggeuses fières de leur corps et qui n’hésitent pas à le montrer. Quand on tape sur Google « bodypositive » il y a des pas mal d’articles de la grande presse féminine sur les comptes Instagram qui prônent cette idéologie :

En zappant sur Instagram au début de la création de mon compte, je suis tombée sur le compte de Frenchcurvesfashion ( https://www.instagram.com/frenchcurvesfashion/?hl=fr ). J’ai découvert une communauté de frenchcurvettes et la personne initiatrice de ce mouvement : Gaëlle Prudencio. Cette femme est incroyable, elle me donne la pêche à lecture de ses articles, ses posts et ses stories Instagram. Elle a été invitée dernièrement par le magasine « ELLE » chez Facebook pour nous parler de ce mouvement bodypositive. Vous pouvez retrouver son ressentiment et son discours sur son blog : http://gaelleprudencio.com/2018/02/23/body-positive-elle-magazine-instagram/

En plus de ces articles qui boostent et qui m’encouragent à continuer sur la voie dans laquelle je me suis engagée sur mon blog, elle a créé le « Frenchcurves Challenge ». Je vous explique. Chaque mois, nous recevons un thème. Pour le 16 de mois, nous postons nos tenues qui reflètent le thème sur nos réseaux et/ou blog. « Notre volonté est de mettre en évidence l’idée que le style n’a pas de taille ainsi que la diversité des morphologies qui permet au plus grand nombre de s’identifier et puiser de l’inspiration sur les différents blogs. »

Je déplore quelque chose en Belgique j’ai l’impression que ce genre de mouvements est encore fort caché. Même s’il y a quelques « curvettes » belges, je trouve que ce n’est pas encore assez. Les événements et autres se font souvent à Paris. Pourquoi ne pas créer un événement sur le bodypositive à Bruxelles ? Elle reste quand même la capitale de l’Europe ! A bon entendeur… 😉

Bon. Parlons un peu de mon parcours personnel vers l’acceptation de mon corps. Comme je vous l’avais déjà écrit dans mon article sur la grossophobie, (https://alicescurvesblog.wordpress.com/2018/02/04/ma-grossophobie/), je suis ronde depuis mon enfance.

28417942_509146752081_2130626634_o

Veste La Redoute, bottes PAPRIKA, beret et sac Pimkie 

Ce n’est pas facile pour un petite fille de 10 ans de porter déjà du S femme et puis de grandir en portant des tailles de plus en plus grandes, jusqu’à arriver au XL à 15 ans. En grandissant, j’ai pris conscience de mon corps et de la différence que mes kilos faisaient par rapport aux autres filles de mon âge. Depuis que je suis « adulte », j’ai changé de perception par rapport à ce corps, à ces bourrelets, à ses vergetures, cicatrices de mon obésité. Il y a 9 ans, j’ai entrepris un régime, suivi par un diététicien. J’ai perdu plus de 30 kilos juste en mangeant sainement et en faisant du sport. Ma silhouette à beaucoup changé et j’ai du refaire ma garde robe. Mais en fait, je me suis rendue compte que moi, Alice, je n’ai pas du tout changé. Malgré mes kilos en moins, je suis restée moi-même et ma perception de mon corps n’a pas du tout changé. Par la suite, j’ai repris presque tous ces kilos en 4 ans. La reprise de ces kilos c’est faite doucement et à part me rendre compte que je ne rentrais plus dans certains vêtements, rien n’a changé pour mon « moi ». Cette histoire m’a confortée dans le faite que n’importe quel soit le poids que je pèse, je resterai toujours moi-même ! Après ce régime, j’ai eu besoin de réapprendre à bien manger, pas spécialement de maigrir ou perdre les kilos repris. C’est pourquoi après moult recherches, j’ai été suivie à « la clinique du poids idéal » à l’hôpital Saint Pierre à Bruxelles. Je suis allée là bas car c’est une équipe multidisciplinaire, il y a des nutrisitionnistes, des psychologues, des kinés,… Depuis plus de 4 ans je suis suivie là bas, je ne fais pas régime mais je fais du rééquilibrage alimentaire. La nutritionniste qui me suit est vraiment super, elle m’a envoyé des idées de recettes et est toujours à l’écoute. J’avoue ne pas toujours tenir ce rééquilibrage, mais je me sens mieux en mangeant bien, même en craquant un peu trop souvent.

 

28503712_509146792001_185672524_o

C’est surtout après la reprise du poids que j’ai dû apprendre à aimer mon nouveau corps. Car comme j’avais perdu 30 kilos et repris presque 20, mon corps à changé, il était différent. J’ai attrapé un nouveau bourrelet au milieu du ventre qui n’est pas beau à voir, mais il fait partie de moi. Au début j’ai eu du mal à l’accepter et à trouver comment m’habiller pour qu’on ne le voie pas trop. Mais au fur et à mesure, j’ai commencé à l’aimer comme le reste de mon corps. J’ai appris à m’habiller en fonction de ma morphologie. J’ai envie de vous dire que j’aime mon corps tel qu’il est maintenant. Alors oui, il n’est pas du tout parfait, mais il me convient, il a sa propre histoire et il changera encore au fil de ma vie.

28418344_509146767051_1366235036_o

J’ai lu quelque part, qu’avant d’aimer le monde il faut s’aimer soi-même. C’est ce que j’ai décidé de faire pour ne pas avoir peur du regard des autres. J’ai donc décidé de m’exposer sur les réseaux sociaux et de créer ce blog pour continuer ce mouvement de bodypositive. Prouver que l’on peut s’aimer et aimer son corps malgré les kilos en trop. Que l’on peut sortir, s’amuser, rire, faire des photos (et même en maillot), bien s’habiller et kiffer ! Alors oui, c’est un peu une sorte de thérapie gratuite de faire cela. Quand je vous écris c’est comme si je m’allongeais sur le divan d’un psy le temps de l’écriture d’un article ou d’un post. Mais ce qui me fait le plus de bien, et mille fois plus de bien qu’une thérapie, c’est vos retours positifs et voir que ce que je fais intéresse et aide des gens.

28503871_509146747091_696406204_o

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s